Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Absolu contrôle

Publié le par Bullomaniak

Cyclo cross de Asper-Gavere (superprestige #4) - élites hommes

Moi, Sven Nys, l'emporterait. C'est écrit. Le monde entier se plie devant ma puissance. Qu'importe le terrain, les conditions ou les adversaires. Le schéma demeurera tel qu'il a été. Nulle précipitation. Une maîtrise absolue. Quoi qu'il se passe, si ma volonté l'a décidé, la victoire sera mienne.

Toujours laisser de minces espoirs à ces insignifiants insectes qui ne sont là que pour louer ma gloire. Le départ sera à ma mesure. Nulle précipitation. Toujours laisser quelques longueurs d'avance aux minuscules affolés. Leur pathétique enthousiasme me ravit. Je jouis d'avance de leur visages défaits quand ils constateront une fois encore que leurs efforts furent vains. Pour l'instant je m'amuse de leurs erreurs techniques. De temps à autre j'en expédie un dans les barrières et le jette en pâture à mes adorateurs. Leurs cris hystériques me renforcent. Parfois, j'en épargne un et le dépasse dans la plus extrême élégance. On pourrait croire à un geste miséricordieux. Mais je ne suis que perversité. Ma supériorité technique et physique le rabaisse plus encore. Jamais il ne se remettra tout à fait de cette humiliation.

Au milieu de course, une fois suffisamment diverti, j'entreprend de remonter à l'avant. Selon mes envies deux possibilités s'offrent à moi. Soit j’accélère d'un coup, sans aucun signe annonciateur de ce geste, et me place à la hauteur des premiers parmi les médiocres pour constater leur merveilleux ébahissement. Cette méthode est destinée aux jours de faible affluence des fidèles ; il s'agit d'abord de rappeler ma toute puissance aux insignifiants. Soit je dépasse un à un les pitoyables qui s'agitent sur mon chemin jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un devant moi. Cette méthode est la préférée des fidèles ; elle leur montre mon impitoyable volonté et a pour avantage d’exciter de manière progressive les rangs de mes adorateurs.

Aujourd'hui la foule m'incite à la progressive remontée. Il faut avouer ici ma préférence pour cette méthode : moins spectaculaire mais beaucoup plus pernicieuse. Il suffit de voir l'agitation frénétique des médiocres dans les passages techniques, incapables de tenir leur machines sans partir dans d'improbables contorsions dont le but, sans doute, est de se maintenir debout au milieu des ornières. Ma supériorité technique n'en est que plus éclatante. Quand eux se tentent de survivre au milieu des éléments, moi je glisse avec eux. La boue est ma solide alliée. Mon immense énergie demeure intacte quand les insectes s'essoufflent avec rage dans ces impitoyables portions.

Aujourd'hui un insignifiant l'est un peu moins que les autres. Sa présence ne m'est pas familière. Depuis cette année son corps frêle évolue un plus près de ma grandiose personne. Ignorant les rites des médiocres, je suis en peine d'expliquer cette évolution. Mais peu importe. Son sort sera commun aux autres. Lui, comme ses prédécesseurs, sera sacrifié à ma gloire. Aucun besoin de s'énerver ni de distancer les médiocres. Nulle précipitation ; elle est le ressort des pitoyables. Mes fidèles jouissent de la tension que je sais si bien instaurer. En ce jour le lieu d'exécution sera l'ultime ligne droite précédant le temple de bitume, là où pourront s'exprimer les cris hystériques de mes adorateurs. Ma satisfaction sera son désespoir.

Absolu contrôle

Commenter cet article