Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et de une !

Publié le par Bullomaniak

Tour de France 2013 - étape 5

C'est la première étape qui me déçoit. La Corse a été un peu bâclée mais j'avais toujours trouvé quelque chose en compensation. Ici, rien. J'espérais la victoire d'une échappée mais le peloton a imposé un sprint massif. La faute sans doute à l'échappée justement, plus encore sans doute aux deux coureurs d'Europcar beaucoup trop passifs dans la roue d'un De Gendt qui se démenait. Repris aux quatre kilomètres, on peut donc estimer que 30 secondes supplémentaires étaient nécessaires en haut du col de la Gineste. Largement accessibles.

Pour autant ne s'est-il vraiment rien passé ? Pas vraiment. On a a eu une bataille entre les membres de l'échappée, un suspens avec le peloton et des chutes qui ont réveillé notre attention. Mais ce fut beaucoup trop classique. Retenons néanmoins plusieurs choses. D'abord Lutsenko. Autant j'ai assez peu aimé la troisième place de Van Poppel que j'attribue largement à la chance, autant je ne peut que reconnaître la force de ce jeune coureur. A 20 ans il laisse entrevoir de belles promesses suite à son titre de champion du monde espoir.

Thibaut Pinot également laisse entrevoir de grands espoirs. Dès cette année. Après sa montée en puissance du tour de Suisse, il semble dégager une grande maîtrise Son équipe l'amène parfaitement, n'hésitant pas à prendre ses responsabilités en tête afin de le protéger des remous du peloton. Certains les ont critiqués pour cela, parlant de débauche inutile d'énergie ; pour ma part j'y voit une belle manière de le mettre en jambes et en confiance. Quand Sky ou SaxoBank font de même, cela semble logique. Mais des années d'absence de leader français sur les courses par étapes ont inhibé les suiveurs, qui n'imaginent plus une équipe française prenant la course en main. Tout simplement Thibaut Pinot s'impose parmi les leaders.

Ensuite, parlons, puisqu'il le faut, du sprint massif. Cavendish a gagné. Surprise... Ce fut le coureur le mieux emmené, il est logique qu'il ait franchi la ligne en tête. Boassen Hagen a pleinement profité de son aspiration tandis que Sagan et Greipel étaient dans le vent. Il aura du mal a refaire un coup pareil ; surtout il a montré ses limites dans un sprint massif. Cavendish n'était pas au mieux non plus... Surtout André Greipel m'a déçu. Difficile de savoir à quoi cela est-il du, mais il n'était pas à son niveau. Depuis le début du tour il le fait une grande impression sur les sprint intermédiaires. Ici, je le voyait pleinement remonter Cavendish. Il n'a même pas su résister à Sagan. Il ne lui reste sans doute que quatre opportunités dans ce tour.

Demain on devrait retrouver les mêmes protagonistes. Reste à savoir dans quel ordre. Aujourd'hui, on pouvait craindre les chutes dues à l'appétit des sprinteurs. Demain, on peut espérer des bordures et des favoris piégés. Personnellement, je reste confiant en André Greipel. Surtout j'espère un Christopher Froome qui perde du temps. Il nous a prouvé depuis le début de l'année sa capacité à attaquer. Du retard sur Contador l'incitera peut-être à enfin passer à l'acte. Froome, s'il veut devenir un champion, doit d'abord montrer du panache. Ce qui ne peut se limiter à accélérer dans le dernier kilomètre d'un col.

Et de une !

Commenter cet article